10 juillet 2007

Autre mail salarié à HMR

Et encore un mail poitevin, décidément ...! :

"Bonjour,

Je prends la plume ce matin pour vous donner des nouvelles du front. 

Mon style vous paraîtra peut être décousu, sans doute est ce dû à notre courte nuit sur le site de Poitiers. Nous avons encore bien festoyé. Votre annonce du 23 mai a eu l'avantage de resserrer nos liens et nous a permis de mieux nous connaître. 

571 salariés...pas toujours facile d'être soudés. Ce 23 Mai est le début d'une nouvelle ère. 

Dans ces 48 jours de conflit ( ou de passage difficile ;--)) ), nous avons avant tout appris à nous découvrir, nous connaître. 

Il faisait bien longtemps qu'on eusse connu une telle intersyndicale…Au delà de ça, il faisait bien longtemps également que nous n'avions pas ressenti un tel engouement dans un conflit ( oh décidément !! Passage difficile...). 

48 jours de bataille ponctués de rires, de larmes. De désespoir et de hargne. Certains disent " du rire aux armes"...Cela reflète bien le climat actuel. Vous avez sûrement pensé en envoyant votre déclaration du 23 Mai que celle ci engendrerait moins " d'émotion".

Nous ne sommes pas dans une phase émotive, monsieur RICOUR, nous sommes loin des petits moutons.

Il y a 2 facettes en nous: 

-Nous sommes avant tout en règle générale des personnes qui aiment leur travail, qui font leur maximum pour le but premier : satisfaire le client. Et oui monsieur, l'important est avant tout la satisfaction de ces derniers. C'est eux qui font vivre votre entreprise, sans eux vous ne seriez rien. Je pense d'ailleurs que ce conflit (oh pardon passage difficile) a quelque peu écorné votre belle image... 

-Mais nous sommes également des Hommes et des Femmes qui ont un honneur. Il y a 2 choses que notre dignité ne peut accepter. Une sur le fond et une sur la forme. Le fond, évidemment, sans être spécialistes économiques, il nous semble que les bénéfices  ne justifient aucunement votre décision. La forme est encore pire...Vous voilà Directeur de SFR Service Client, entreprise de communication, informer vos salariés qu'ils sont transférés comme des sous merdes ( excusez moi l'expression, mais le ressenti est tel) , et ce par un simple mail...La classe, peu de vos collègues pourront faire mieux. 

L'émotion a donc fa i t place à la colère. En voici quelques images que vous avez du aller voir sans nul  doute sur le forum...Je vous transmets quand même ci dessous le lien pour accéder aux images de l'accueil réservé à la société ARVATO 

http://fr.youtube.com/watch?v=_qsRuZjou_c

Vous pouvez visualiser par vous mêmes que nous sommes loin de l'émotion. il parait que malgré tout notre site tourne bien. Jusqu'à quand comptez vous nous mener en barque avec des informations erronées ?

Admettez enfin que vous êtes dans une belle mouise. Il vous suffit de revenir en arrière pour sauver la face.

Il n' y a que les imbéciles qui ne changent pas d'avis.

Cordialement 

Une salariée en colère,

Site de Poitiers"

Posté par Admin du Blog à 23:17 - - Permalien [#]